stages de dessin et aquarelle
Le Journal du Randocroqueur
trucs et astuces pour apprendre les bases du dessin
Forum pour apprendre a dessiner
Sentiers Randocroquis
Actualités randocroquis
contacter randocroquis

La boutique du
RANDOCROQUEUR

Comment dessiner un arbre ?

Exemple d'un croquis d'arbre au stylo bille

La manière dont j'ai croqué cet arbre n'est qu'un exemple de traité graphique parmi d'autres. Si je demande à un autre Randocroqueur de me le dessiner, sans doute procédera-t-il différemment, préférant peut-être travailler par grandes masses sans insister sur le détail du feuillage. A vous donc d'adapter cet exemple à votre style graphique, à l'outil utilisé, et surtout, au résultat que vous souhaitez obtenir.

Tracé rapide du feuillage et du tronc

L'esquisse rapide...

Sans appuyer, je trace rapidement le pourtour approximatif de mon arbre : le tronc, le houppier (feuillage) et les quelques branches visibles au travers du feuillage. Pour donner l'illusion d'un feuillage, mon stylo suit un tracé très découpé et d'une grande nervosité, un peu sous la forme d'un zigzag.

Point très important, je marque une ligne horizontale à la base du tronc pour asseoir mon arbre.

A ce stade, je peux très bien m'arrêter là : on reconnaît un arbre, c'est déjà pas mal, et pourquoi pas un chêne.

 

Autres conseils
Le sens du trait
La matière
Le trait
Dessiner un sapin
La perspective
Crayons de couleur
Nuage de points
Tracés à la gomme
Paysages
Façon aquarelle
Carnet de voyage
Les arbres
Couleurs naturelles
Croquer la montagne
Les ombres
Les bases
Le matériel
La tenue du crayon

 

Dessiner quelques ombres

Les ombres

La densité du houppier empêchant le soleil de pénétrer à l'intérieur de l'arbre, je marque les ombres du tronc et des branches. Même chose pour le dessous des rameaux pour lesquels je resserre mes "zigzags".

Là encore, je peux me contenter de hachurer rapidement les parties ombragées et passer au croquis suivant. Mais bon, je suis parti dans l'idée de travailler la matière du feuillage, donc je continue...

Comment dessiner le feuillage d'un arbre

Le houppier

Commence alors la partie la plus longue, mais aussi la plus relaxante. C'est un peu comme si mon stylo cherchait désespérément une issue de secours qui n'existe pas : il s'affole, part dans tous les sens, saute un peu plus loin, hésite, repart, tourne sur lui-même....

Epuisé, le pauvre finit tout de même par s'arrêter. J'en profite alors pour apprécier son travail et décider si je dois lui demander de poursuivre sa course folle.

 

Ecriture graphique pour représenter les feuilles d'un arbre

Observons de plus près...

Pas facile de comprendre par où notre stylo est passé. Cela ressemble plus à un vilain gribouillis qu'à un feuillage ! Ne soyons pas non plus trop durs avec lui et laissons-le finir son boulot avant de donner notre avis. Le plus important reste la vision d'ensemble de notre arbre.

 

Travailler le volume d'un arbre

Et c'est reparti...

Cette fois-ci, il a tendance à faire du sur-place dans les parties ombragées pour donner plus de volume à notre arbre. Pour casser le pourtour un peu trop net du houppier, il n'hésite pas à dessiner quelques rameaux détachés de l'ensemble.

 

 

A vous de jouer !

Comme d'habitude, c'est à vous de croquer maintenant. Commencez par trouver un bel arbre isolé et installez-vous suffisamment loin de lui pour l'observer dans sa totalité sans avoir à lever la tête.

Quelques numéros du Randocroqueur à glisser dans votre sac à dos

Si vous souhaitez dessiner des arbres, je vous conseille la lecture de ces quatre numéros du Randocroqueur. Vous y découvrirez de nombreux exemples pas à pas et une multitude de conseils pour dessiner la végétation en général.

 

Cliquez ici pour choisir une autre page conseil

Sommaire - Randocroqueur - Trucs et Astuces- Stages - Forum - Sentiers - Contact

® Randocroquis et le journal du Randocroqueur sont des marques déposées.